jeudi 26 janvier 2012

Anglo-Saxons



As usual, English version below

Les Anglo-Saxons

Informations historiques

Cette faction couvre la période qui suit la christianisation des Saxons d’Angleterre et ce jusqu’à la conquête du trône par Sven Barbe-Fourchue au début du 11ème siècle.

Le 9ème siècle a vu l’ascension du royaume du Wessex et à la fin du règne de son roi Alfred il dominait ses voisins. Lorsque Athelstan parvint au pouvoir il entreprit d’unifier les royaumes Anglo-Saxons, donnant naissance à l’Angleterre que l’on connaît. Dès lors, ces rois dominant furent connus sous le nom de Bretwalda (roi des rois).

This faction covers the period from the late 6th Century which saw the Viking conquests of Sven Forkbeard, the settlement of Jorvik (York) in the 9th Century and the establishment of the Anglo-Danes.

A quoi ressemble cette faction?

Les Anglo-Saxons diffèrent des autres factions en ce qu’ils bénéficient d’avantages pour leurs grosses unités, encouragés en cela par leur plateau de combat, et c’est là à la fois leur force et leur faiblesse. Tant qu’une unité est composée d’au moins 10 figurines, le plateau de combat lui offrira tous ses charmes mais une fois descendu sous ce nombre magique, plusieurs des capacités ne sont plus utilisables ou moins intéressantes.

Cette faction partage avec ses héritiers Anglo-Danois plusieurs capacités défensives mais elle bénéficie de bien plus de punch offensif. Contrairement aux Anglo-Danois, tous combattant à pied, les Anglo-Saxons peuvent avoir des Gardes et un Seigneur montés, et bien entendu, utilisant les mêmes dés et plusieurs figurines semblables, il sera facile pour un joueur Anglo-Danois de monter une bande Anglo-Saxonne.

Deux Héros de l’Âge des Vikings sont proposés, Aelfred le Grand et son petit fils Athelstan.

Des capacités Saga ?

Deux capacités sont au cœur du plateau de combat Anglo-Saxon. « Cœurs Vaillants » permet de virtuellement augmenter le nombre de figurines d’une unité de 2 ou de 4 figurines pour ce qui concerne les capacités Saga (ainsi une unité de 8 figurines qui bénéficie de « Cœurs Vaillants » comptera comme étant composées de 10 figurines pour ce qui concerne les capacités Saga). « Grand Fyrd » permet d’utiliser n’importe quel dé Saga pour activer une unité composée de 10 figurines au moins, et ce quelque soit sa classe. Ce qui fait des Anglo-Saxons une bande très mobile et aggressive particulièrement dans les premiers tours de l’engagement.

Les Seigneurs Anglo-Saxons bénéficient de « Bretwalda » qui augmente leur armure, et leur permet de relancer leurs dés de défense, de façon à pouvoir être utilisé de manière plus agressive en craignant moins une mort accidentelle. Ainsi, avec cette capacité toujours prête le joueur Anglo-Saxon sera moins vulnérable à une erreur qui entraînerait la mort prématurée de son Seigneur.

Pour illustrer le concept des capacités bénéficiant aux grosses unités, on pourra citer « Défendre le Royaume » qui pour un seul dé Saga octroie deux dés (d’attaque ou de défense). Mais si l’unité est composée de 10 figurines au moins, elle gagnera encore deux dés en plus, pour un total de 4 dés d’attaque ou de défense. Et cela, pour un seul dé Saga et sans contrepartie !

Expérience et conseil

Durant les tests j’ai découvert que dépenser 3 points en Guerriers qui serait organisés en deux unités de 12 figurines les rendait particulièrement intimidants, surtout si cela était combiné avec « Cœurs Vaillants ». Je pense qu’il faut axer sa tactique sur l’utilisation d’une unité offensivement, soutenue par de nombreuses capacités Saga plutôt que de chercher à utiliser l’ensemble de ses unités et les voir lentement descendre sous le seuil fatidique des 10 figurines par l’attrition naturelle d’une partie.

Votre serviteur

Ty Grover-Jones, membre du Penarth & District Wargames Club depuis bien plus longtemps que je ne peux me rappeler. J’ai été entraîné dans Saga par Mike pour l’aider à tester toutes les nouveautés prévues pour ce jeu.

The Anglo-Saxons

Historical Info

This faction covers the period from the late 6th Century which saw the Viking conquests of Sven Forkbeard, the settlement of Jorvik (York) in the 9th Century and the establishment of the Anglo-Danes.

The 9th Century saw the rise of the Kingdom of Wessex and by the end of his reign Alfred was recognized as overlord by the southern kingdoms while Athelstan became the first king to have a direct rule of what is today considered to be England.

Aethelbert and some of the later kings of the other kingdoms were recognized by their fellow kings as Bretwalda (ruler of Britain).

What’s the Faction like?

The Anglo-Saxons differ from other factions as they are rewarded for fielding large units, the battle board reflects and encourages this and there lies their strength and weakness. As long as a unit comprises 10 figures or more the entire board is available to use but once below the magic number 25% of the board is closed to them.

In common with their Anglo-Danish successors they have several defensive abilities but they are more balanced with regard to offensive options, unlike the Danes, the Saxon Ealdormen and Warlord can be mounted but do not have the Dane Axe option, they are a good faction to take if you already have Danes as they use the same Saga dice.

The faction has two heroes of the Viking age, Aelfred the Great and his grandson Athelstan

Saga abilities?

Two key abilities for units are Stout Hearts which keeps your troops in the fight longer by increasing its constituent figures by 2 or 4 for Saga ability calculations (so an 8 figures unit that uses Stout Hearts gets to use the abilities requiring 10 figures or more) and The Muster, this allows you to activate any unit of 10+ figures with any dice so in the early stages of the game the Saxons are very mobile and offensive. A Warlord specific ability is Bretwalda which increases his armour and lets him re-roll any failed defence die so you can be a bit more daring and aggressive with your leader, as a lot of games are lost when the Warlord becomes isolated and overwhelmed, this ability allows you to make that mistake with a reduced chance of being punished for it.

To illustrate the large unit abilities, let’s take a look at Defenders of the Realm. For a single Saga Die, it gives two Attack or Defence Dice. But if your unit is made of at least 10 models it gives two additional Attack or Defence Dice, for a total of 4 dice. And that, for a single Saga Die.

Suggestions on playing them

During play testing we found that 3 points spent to field 24 Thegns gave 2 units of 12 which made them quite rugged when combined with Stout Hearts. The trick is to activate one unit and build all your Saga abilities around it for the turn rather than activate all units and get them worn down below the magic 10 too early.

Reviewer

Ty Grover-Jones, member of The Penarth & District Wargames club for more years than I can count with my socks off which is where I got enrolled by Mike Hobbs to help him play test the Saga rules prior to its publication last year.

mardi 17 janvier 2012

Jomsvikings


Cette semaine, c'est notre ami Wayne Richards qui nous présente l'une des factions incluse dans FUREUR NORDIQUE : les Jomsvikings, redoutables mercenaires de Jomsborg.

This week our good friend and playtester Wayne Richards unveils some Saga mysteries about the legendary Jomsvikings, one of the new factions introduced to Saga with NORTHERN FURY. English text below.

LES JOMSVIKINGS

Durant leur existence, qui ne dura que l’espace de deux siècles, les Jomsvikings prirent part aux conflits endémiques que se livraient les royaumes Scandinaves. Selon les sagas, ils vivaient en groupe reclus dans leur forteresse de Jomsborg, formant une sorte d’ordre monastique dédié à Odin.

Les Jomsvikings suivaient un code extrêmement strict qui forgeait leur personnalité et leur attribuait une terrible réputation. Aucun homme plus âgé que 60 ans ou de moins de 18 ans n’était accepté comme membre. Aucun d’entre eux ne devait reculer devant un ennemi sans que celui-ci ne soit en large surnombre, et chaque mort d’un frère de l’ordre devait être scrupuleusement vengée avec le sang d’un ennemi. La peur ne devait jamais s’exprimer et la tâche de chaque Jomsviking devait être d’amasser des richesses pour le groupe. Ceux qui pouvaient faillir à leur tâche pouvaient être rejeté ou mis à mort. Ils furent les plus grands guerriers de leur temps, et peu pouvaient s’enorgueillir d’être leurs égaux.

Si un code d’honneur régentait la vie à Jomsborg, il ne s’appliquait pas aux relations tissées entre les Jomsvikings et le monde extérieur. Ils servaient souvent comme mercenaires pour des grands seigneurs, qu’ils n’hésitaient pas à trahir pour un employeur plus généreux. Ils étaient de véritables faiseurs de rois.

Même si la Saga des Jomsvikings est une création littéraire bien plus tardive que ce groupe de guerriers dont l’existence même reste sujet à caution, leur légende a traversé les âges et il était naturel de les voir inclus dans Saga.


APERCU


Votre bande de Jomsvikings sera menée par un Jarl accompagné d’un groupe de vétérans endurcis qui sont les Gardes de la bande. Les recrus moins expérimenté sont des Dreng (les djeun’s !) qui sont les Guerriers.

Aucun Jomsviking ne se compromettrait à combattre aux côtés d’un serf ou d’un esclave. Donc, les Jomsvikings ont la particularité de ne pas pouvoir avoir de Levées dans leur bande.

Par contre, tous ces amateurs de la poésie nordiques peuvent être équipés de haches danoises, qui sont des armes lourdes, à l’instar des armes des huscarls anglo-danois.

La faction introduit en outre deux nouveaux Héros de l’Âge des Vikings : Sigvaldi Strut-Haraldson, Seigneur de Jomsborg et Vagn Akesson, Frère Guerrier des Jomsvikings. Ces deux personnages inspireront la crainte dans le cœur de vos ennemis et ajouteront de la saveur à votre bande.


CAPACITES SAGA


Les Jomsvikings sont guidés par une indignation et une fureur qui en terme de jeu s’exprime par leur niveau de COLERE qui est indiqué par un marqueur posé sur une échelle au sommet de leur plateau de combat.. Ce niveau de COLERE débute à 0 et augmentera ou diminuera au cours de jeu jusqu’à un maximum de 6 du fait de l’utilisation des capacités Saga.

Une partie des capacités Saga laissent le choix à l’adversaire de soit augmenter le niveau de COLERE des Jomsvikings, soit de laisser la capacité Saga s’exécuter. L’autre partie des capacités Saga des Jomsvikings aura des effets qui seront proportionnels à ce niveau de COLERE.

Les Jomsvikings tirent fierté de leurs capacités martiales et leurs capacités traduisent cela. Le « Marteau de Thor » peut au choix infliger à l’adversaire ou annuler un nombre touches égal au niveau de COLERE, tandis que l’ »Homlgang » va donner aux Jomsviking sun nombre de dés d’attaque ou de défense égal au double du niveau de COLERE. Néanmoins, toutes ces capacités réduisent le niveau de COLERE après leur utilisation, il est donc nécessaire pour le joueur Jomsvikings de juger avec soin le moment où il déchaînera sa fureur.

TACTIQUES

Les Jomsvikings offre un challenge pour leur joueur car ils restent difficiles à maîtriser. Comme d’autres factions ils ont leur force et leur faiblesse, et durant les tests ils sont apparus comme étant vraiment équilibrés. Rappelez vous que Saga est un jeu à scénario et que si certains scénarios leur seront favorables, d’autres les mettront en situation difficile, comme c’est le cas pour toutes les autres bandes.

N’ayant aucune attaque à distance les Jomsvikings ne peuvent pas rester en arrière et attendre tranquillement que leur adversaire vienne à eux. De la même façon, l’absence de Levées les prive de troupes à sacrifier qui pourraient faire écran à leur propre élite. Heureusement, les Jomsvikings disposent de capacités de Tir/Réaction qui peuvent les protéger, comme «Foi des Païens » qui augmente leur armure ou « Armure des Païens » qui réduit considérablement le nombre de dés d’attaque que votre adversaire pourra jeter.

La clé pour jouer les Jomsvikings réside dans la gestion de leur COLERE. Ce choix est laissé en partie à l’adversaire, qui devra régulièrement choisir entre subir des capacités efficaces et en général peu coûteuses en dés Saga ou laisser l’adversaire augmenter son niveau de COLERE et potentiellement subir des effets dévastateurs par la suite.

CONCLUSION


Cette faction n’est définitivement pas destinée aux joueurs timides ou peu entreprenants. Ne soyez pas dupes, les Jomsvikings ne sont définitivement pas des super-Vikings, et requièrent beaucoup de planification et des nerfs d’acier pour être utilisés correctement. Durant les tests, j’ai perdu avec eux plus de parties que je n’en ai gagné, mais chacune d’entre elle a été passionnante et une expérience enrichissante. La gestion de la COLERE ajoute une nouvelle dimension stratégique aussi bien pour le joueur Jomsviking que pour son adversaire, sans compliquer les mécanismes de Saga.

Sans dire que la nouvelle gamme de Gripping Beast va certainement encore ajouter à leur sex-appeal !

Pour plus d’informations sur les Jomsvikings, et pour découvrir un excellent groupe de reconstitution.


VOTRE SERVITEUR

Wayne Richards (Ceriath sur les forums), membre de le la Wargames Association of Reading. J’ai le plaisir de connaître Alex et les gars de Gripping Beast depuis pas mal d’années, avec WAB comme précédent dénominateur commun. Je pense que Saga offre une nouvelle dimension au wargame avec figurine, combinant les plaisirs du jeu de plateau avec les attraits des jeux avec figurines. Les développements à venir, pour ce que je peux en dire vont s’avérer aussi excitant qu’innovant.

THE JOMSVIKINGS

Historical Info - “We come from the land of the ice and snow, from the midnight sun where the hot springs flow”.

During their existence, that lasted less than two centuries, the Jomsvikings took part in the endemic wars between the Scandinavian kingdoms. They are an enigmatic and intriguing group who according to the sagas lived a monastic-type existence in their home town of Jomsborg.

The Jomsvikings adopted strict laws with a view to increasing their fame and strength. No man older than fifty or younger than eighteen was allowed to be a member. No man must run from an enemy and each must avenge the other as his own brother. No one must speak a word of fear and anything of value was to be taken to the banner. Any who failed were to be expelled. They were thought to be great warriors and had few equals.

If a code of honour dictated life in Jomsborg, it is clear that it never ruled the relationship with the outside world as the Jomsvikings often served as mercenaries for whoever paid most, betraying their employer if needed.

Even though the Jomsvinkinga saga itself was the end product of much literary accretion and of marginal historical worth, their story calls out to us through the ages.

Overview - Your Jomsviking faction is led by a Jarl who will be supported by a core of skilled veteran fighters who are the Heathguards of your force. Less experienced recruits, known as Dreng (young lads) constitute the Warriors of the warband.

No Jomsviking would ever fight alongside a serf or a slave. Hence, the Jomsvikings are unique in that they don’t have access to any Levy troops.

All Jomsvikings have the option of being equipped with Dane Axes.

The faction introduces two new heroes of the Viking Age, Sigvaldi Strut-Haraldsson, Lord of Jomsborg and Vagn Akesson, fearless Brother of the Jomsvikings. Both these characters will strike fear in your enemies and bring plenty of flavour to your Saga games.

Saga Abilities – “The hammer of the gods will drive our ships to new lands, to fight the horde, singing and crying, Valhalla, I am coming

The Jomsvikings are driven by an angry, violent, or stern indignation referred to in game as – “WRATH”. Most of their Saga abilities depend on their level of WRATH. This level is tracked by a marker on a scale at the top of the Jomsviking Battleboard.

This WRATH level starts at 0 and will fluctuate throughout the game as some Saga abilities allow the opponent to choose between a given game effect and an increase of WRATH, whilst other abilities require WRATH to be expended.

The Jomsvikings prided themselves on their fighting prowess and their Saga melee abilities reflect this. “Hammer of Thor” causes a number of automatic hits equal to your current WRATH level or cancels that number of hits suffered by your unit, whilst “Holmgang” generates additional attack or defence dice equal to twice your WRATH level. However, the best abilities result in a decrease in WRATH, so you have to carefully judge when it is the right time to unleash your fury.

Tactics - “On we sweep with, with threshing oar, our only goal will be the western shore”

The Jomsvikings certainly provide a challenge to play and are difficult to master. Like all the factions they have their strengths and weaknesses and in play testing I found them to be well balanced. Remember that SAGA is a scenario driven game and there are going to be some scenarios that are more favourable than others to your particular faction and the Jomsvikings are no exception to this.

Having no missile capability means that you can’t afford to sit back and soften up your opponent from distance. Likewise the absence of any “Levy” troops means no cheap mobile missile screen for your Hearthguard or Warriors who are vulnerable to shooting,

To help whether the storm the Jomsvikings have a couple of abilities that can be activated as a shooting reaction. “Pagan Faith” increases your units armour value whilst “Pagan Armour” reduces your opponents attack dice. You will find both come in handy as you try to close with the enemy.

The Jomsvikings are a faction that works best when used in a proactive manner. Like their Viking kin, they have some excellent close combat abilities but you need to build your WRATH level before being in a position to unleash them.

The key to playing with or against the Jomsvikings is managing their WRATH level. As their opponent you have to balance the trade off between allowing the Jomsvikings to use their abilities or build their WRATH.

Next Steps - “How soft your fields so green, can whisper tales of gore of how we calmed the tides of war”

This is not a faction for the timid or feint hearted. Don’t be fooled into thinking that the Jomsvikings are some sort of supped up Vikings, they aren’t. They require careful play and a steady nerve to achieve a successful result.

In play testing I lost more games than I won with them but found playing the Jomsvikings to be a rewarding and enjoyable experience. The added dimension of successfully managing the WRATH level brings a layer of strategy that will be attractive to many players, whilst not impacting on the simplicity of the core game mechanics.

The new range of Jomsviking miniatures from Gripping Beast will certainly add to their appeal.

Reviewer – Wayne Richards (forum name Ceriath), Wargames Association of Reading. I have had the pleasure of knowing Alex and the Beastie boys for quite a few years now, initially through WAB. I believe that SAGA genuinely offers a new dimension to the hobby in that it successfully combines board game elements with figure play. The future developments planned for the game system are both innovative and exciting.

For more information about the Jomsvikings, there is a fabulous reenactement group called the Jomsvikings.

lundi 9 janvier 2012

Scots !


English version below

Les Scots sont l'une des quatre nouvelles factions de Fureur Nordique, et la première sur laquelle nous allons nous pencher. C'est aussi la faction qui bénéficiera d'un nouveau set de dés !









Les Scots – (Dal-Riada)

Qui étaient les Scots ?

Lorsque vous songez à l’Ecosse du début de moyen-âge et des cultures qui la peuplait vous seriez pardonné de concentrer votre attention sur les Pictes, sans même avoir entendu parler du Dal-Riada.

Pourtant, ce sont ces derniers qui vont conquérir le Pictland, l’unifier et créer l’Ecosse. Il s’agit à l’origine de pirates irlandais dont le royaume s’étendait sur la côte ouest de l’actuelle Ecosse et dans les îles qui bordaient ces côtes. Durant le 6ème et 7ème siècle ce royaume exprima des ambitions expansionnistes, qui résultèrent en des frictions puis des affrontements avec ses voisins. A la bataille de Degastan en 630 ils furent vaincus par les Saxons de la Northumbrie avant de rass’embler à nouveau leurs forces, conquérir les Pictes et fonder le royaume d’Alba à la fin du 8ème siècle.

C’est l’époque des grands rois Scots que furent Kenneth MacAlpin et Mac Bethad mac Findlaích (Macbeth).

A quoi ressemble cette faction ?

A première vue la structure des Scots apparaît assez traditionnelle. Ils ont accès à des gardes montés, mais la majorité des troupes combattra à pied. Ce sont ces piétons qui donneront leur saveur aux Scots, et les rendent tellement différents des autres factions.

Les Scots aimaient combattre avec de longues lances pour repousser leurs adversaires, supportés par des tirailleurs (nos levées) armées d’arcs ou de javelots. En fait, les Scots dans Saga sont une faction extrêmement défensive, même plus que ne le sont les Anglo-Danois présentés dans les règles du jeu.

Des capacités intéressantes ?

Les Scots disposent de nombreuses capacités extrêmement intéressantes défensivement. Lorsqu’il s’agit de produire des seaux de dés de défense, ils n’ont guère d’équivalents dans les factions existantes. Leur infliger des pertes demandera donc bien plus d’efforts que contre d’autres bandes. Ils disposent aussi de capacités qui mettront à mal leurs adversaires comme l’ « Allonge » qui permet d’activer une ou deux unités de piétons Scots, et leur permet d’effectuer un tir à C à l’issue de leur mouvement, à la manière de troupes équipées de javelots. Très intimidant lorsque la dite unité est composée de 8 Gardes Scots à pied, qui lanceront leurs 8 dés d’attaque à l’issue de leur mouvement, et ce, sans générer de fatigue additionnelle !

Ce que, le moment venu, vous ne manquerez pas de remarquer est la synergie de certaines capacités entre elles. Alors que bien des capacités génèrent moult dés de défense, d’autres permettent de transformer ces dés gagnés en dés d’attaque, comme la « Contre Attaque » qui vous permet de défausser tous vos dés de défense pour gagner deux dés d’attaque par dé de défense ainsi défaussé. Bien planifié, cela transformera votre solide défense en un coup de boutoir et vous permettra de reprendre l’initiative sur le terrain.

La capacité la plus terrifiante des Scots est certainement le « Mur de Lances » qui permet de gagner un nombre inouï de dés d’attaque ET de défense. Comme ce nombre est déterminé par l’armure de l’unité l’utilisant, meilleure est son armure, plus important sera le nombre de dés gagnés.

Comment les jouer ?

Les Scots ne sont pas une faction idéale pour les nouveaux joueurs de Saga, car elle est assez complexe à jouer efficacement et demande une bonne connaissance du plateau de combat. Si vous êtes un joueur Anglo-Danois et que vous aimez ce style de jeu réactif, alors les Scots vous séduiront. Néanmoins les Scots restent radicalement différents des Anglo-Danois car s’ils encaissent les coups sans broncher, c’est pour mieux délivrer leur coup fatal ! Ils conviendront tout aussi bien aux joueurs aimant les combinaisons complexes de capacités, car leur plateau offre de très nombreuses possibilités ; qu’aux bulldogs coriaces qui sommeillent dans chaque joueur de Saga.

J’ai essayé plusieurs combinaisons durant les tests, comme reposer ma tactique sur des unités montées et des levées pour harceler l’ennemi tandis que mes lanciers tenaient fermement le terrain en progressant méthodiquement. J’ai même essayé de multiplier les petites unités se supportant mutuellement et chacune des ces approches a plus ou moins bien fonctionnée.

Ce dont je peux témoigner, c’est qu’il faudra pas mal de parties de pratique pour commencer à les utiliser efficacement, car il s’agit d’une faction assez passive, qui laisse généralement le soin à l’adversaire de déclencher les corps-à-corps. Mais le moment venu, les Scots seront prêts à frapper avec une terrible efficacité, même si cela nécessitera de la préparation. Tout est affaire de timing dans cette affaire, et j’avoue avoir plus d’une fois mal analysé le moment propice.

Le meilleur conseil que je puisse vous donner si d’aventure vous deviez faire face aux Scots est de les forcer à engager eux même le corps à corps en utilisant votre troupes armées d’armes de tir Ainsi, nombre de leurs capacités les plus efficaces seront inutiles ou en tout cas bien moins efficaces. Bon, cela marche… en théorie…

La suite

De toutes les factions qui vont voir le jour avec Fureur Nordique, les Scots est celle qui a certainement le plus attiré mon attention. J’ai joué cette bande en utilisant mes figurines de Gallois, mais maintenant que la sortie approche, je me suis décidé à peindre une bande de ces gaillards. Ils sont peut être difficiles à jouer mais ils sont radicalement différents de toutes les autres factions, et c’est pourquoi je les aime tant !

Votre serviteur

Je suis Mike Hobbs (MilkeH sur le forum anglais) et j’ai participé aux tests de Saga avant sa publication. J’ai été promu Héraut de Saga et co-designer pour le Studio Tomahawk dans la conception des suppléments. J’ai un peu l’impression que ces titres ne sont vraiment que des excuses utilisées que par Alex et les gars de Gripping Beast pour me refiler du boulot sur la promotion et le développement de Saga. En même temps, j’aime ça ! Je suis un membre du Penarth and District wargames club où je joue chaque jeudi soir avec mes potes.

ENGLISH VERSION

The Scots are one of the four new factions that Northern Fury will add to the game, and they use a brand new set of Saga dice.

The Scots – (Dal-Riada)

Who are the Scots?

When you think of Scotland in the Dark Ages and the people who lived there during that whole period you would be forgiven for concentrating on the Picts as the only organised group, but living alongside them are the Dal-Riada

It’s believed that they originally came from Ireland and formed themselves into 3 or 4 large kindreds based on the West coast and islands of modern day Scotland, in fact it is argued that the Dal Riada were the first people to be referred to as Scots. During the 6th – 7tn Century the kingdom expanded until it came into contact with its neighbours which resulted in friction and bloodshed. At the battle of Degsastan in 603AD they were beaten by the Northumbrians and the kingdom went into decline for a while until it rose again and conquered the Picts to create the Kingdom of Alba in the late 8th Century.

It is this period when the Scots were lead by such kings as Kenneth MacAlpin and Mac Bethad mac Findlaích (Macbeth) that this faction covers

What’s the Faction like?

On first sight the structure of the Scot’s faction looks fairly standard, they can have a mounted Warlord or Hearthguard, but the majority of troops would be unmounted. It is these unmounted Hearthguard and the Warriors that give a bit of flavour and set the Scots apart from other factions. Traditionally they would fight on foot in close ranks using thrusting spears to wear down and disrupt the enemy attacks, whilst the levy would back them up using bows or javelins to further harass the enemy. In short the Scots are a defensive faction similar to the Anglo-Danes who delight in spoiling enemy attacks and wearing them down till they can counter attack and force a victory

Are there any good abilities?

The Scots have many abilities that are good defensively; they are excellent producers of defence dice which makes it hard to reduce their numbers in melee or via shooting but you’ll find that many of the abilities are only useable by unmounted Hearthguard or Warriors i.e. the spearmen blocks.

Whilst you would expect these blocks of spearmen to fight defensively and be able to roll lots of defence dice and shrug off fatigue, they also have a few tricks that can upset their opponents. One of these is the ability “Reach” this is an offensive ability used by spearmen blocks and it allows a unit to move forward and then make a shooting attack with a range of S, very nasty when used properly.

Another thing you’ll notice when using the Scots is the way abilities are designed to work together, some abilities generate extra Defence dice whilst other will then use these defence dice to generate extra attack dice, by using multiple abilities and really planning your attacks you can turn the momentum of the game in a single attack

Perhaps the nastiest ability the Scots have is one called “A Barrier of Spears” this allows you to potentially get an extra Attack dice and Defence dice for each figure in a unit, the higher your armour level the better chance you have for getting the extra dice.

How to Play Them

The Scots are not a faction for a new player they are difficult to master and require a good knowledge of the Battleboard if you want to win. If you are a player who plays Anglo-Danes and enjoys the style of play they give you then the Scots will suit you, however what’s different is the way the Scots are able to soak up punishment prior to making a decisive counter attack against a worn out enemy.

I tried many combinations of play when I playtested them, I used mounted units and levy to harass enemy units whilst the spearmen held the center, I tried large blocks of spearmen and slowly advanced, I even tried scattering small units around the table to support each other and each of these tactics worked to a lesser or greater extent.

However it took a lot of games to get used to the board and to work out how I should be using them properly, what I learnt is the Scots are a reactive faction, you have to let your opponent come to you and allow him to drive the flow of the game (well at least in the beginning) but there will come a point in the game when you suddenly play proactively and strike back at your opponent and claim the game. The problem is judging when to do that and I failed to judge it right a fair few times.

If you play against the Scots the only advice I can give you is to try and tempt them into combat whilst using missile troops to reduce their numbers. If you make them initiate combat then a lot of their abilities will be useless and then you can attack from a stronger position, again this is not always guaranteed to work.

Next Steps

Out of all the factions that being released the Scots are one that are really on my radar, I playtested them using my Welsh army (as they look similar) but I think I’ll be picking up a Scots warband in the near future. They are hard to play but really give you a different game to any of the other 7 factions I really like them

Reviewer

I’m Mike Hobbs (MikeH on the forum) originally one of the Saga Playtesters but now promoted to Saga Herald and co-designer of the new factions, I think both of these titles are only used by the big bosses (i.e. Alex and the chaps at Gripping Beast) as a way to give me lots of work to do in the support and development of Saga which I don’t mind a bit. I’m a long time member of the Penarth and District wargames club where you can usually find me every Thursday rolling dice with my good mates.

mardi 3 janvier 2012

Fureur Nordique / Northern Fury Preview 1


English text below

Cette semaine, pour bien débuter cette année 2012, nous commençons une série d'avant-premières hebdomadaires qui lèveront progressivement le voile sur le premier supplément de Saga, Fureur Nordique.

En guise de préambule, nous allons vous parler de deux nouvelles Épées à Louer, qui seront disponibles dans les jours à venir, annonciateurs et hérauts du supplément à venir. Ces nouvelles unités seront disponibles en blisters, avec une carte détaillant leurs caractéristiques incluses avec les figurines.

Et qui de mieux pour parler de ces nouveautés que les joueurs ayant participé aux tests du jeu ? Donc nous avons décidé de laisser la parole à ceux qui sur ces derniers 6 mois, ont intensivement participé au développement de ces nouvelles factions et unités. Pour commencer, le Champion de Saga, Mike Hobbs. Mike, à toi la parole...
"

Egil Skalagrimsson et les Mercenaires Flamands

Les Mercenaires Flamands

Les Flandres ont toujours été une importante partie de l'Europe médiévale et se dressait au carrefour des incursions Vikings venues du Nord et des expansionnistes Normands venus du Sud. Durant l'époque médiévale, ils sont connus pour leurs unités d'infanterie lourde et c'est donc sous la forme d'une unité de Guerriers que ces Épées à Louer sont représentées à SAGA.

Pour 1 point vous aurez une unité de 8 Guerriers avec une Armure équivalente à celle des Gardes, mais cette protection accrue réduit leur mobilité. Ils disposent aussi de quelques règles spéciales qui les différencie d'une unité standard et en font un choix intéressant pour bien des bandes.

En défense ils sont extrêmement puissants et ils seront les bienvenus dans les factions qui ont des problèmes à tenir un terrain ou à défendre efficacement.

Egil Skalagrimsson

Egil Skalagrimsson était un aventurier Islandais du 10ème siècle, renommé pour son mauvais tempérament, qui mena à son exil vers l'Angleterre.

Cette unité inclut Egil et 3 ou 7 Hirdmen Viking (du nombre de Hirdmen dépend le coût de l'unité) et ces bougres combattront comme une seule unité, qui pourra être recruté par tous à part les Vikings.

Ce qui fait de cette unité quelque chose d'un peu spécial est qu'elle utilise le plateau Viking avec les dés Saga qu'elle génère elle même. Une sorte de bande dans la bande en quelque sorte. Ajoutez à cela qu'Egil dispose de capacité de combats qui ne sont guère éloignées de celles d'un Seigneur et vous obtiendrez une unité qui cogne réellement !

Tactiquement, Egil et ses camarades demanderont un temps d'acclimatation de la part du joueur qui aura deux plateaux de combat à gérer simultanément, mais sera aussi source de maux de tête pour votre adversaire qui verra bien des plans contrariés par ces brutes. Comme cette unité coûte entre 2 et 3 points c'est un gros investissement mais si ce n'est que pour le plaisir de le jouer cela vaut largement le coût !

Leurs défaut est que cette unité manque de capacité défensives (ce sont des Vikings !) mais qui pourrait résister au plaisir d'avoir un mini Seigneur causant le chaos sur la table ?

____________________________________________________________________________________________


Below you will find the first installment of a weekly mini serie of articles that will preview some of the stuff that Northern Fury, the first Saga supplement, will introduce.

With the new factions only a few weeks away from release we thought it would good to ask some of our loyal playtesters to give an overview of what to expect and over the next few weeks these will be published on the Studio Tomahawk site.

However along with the Northern Fury faction pack Studio Tomahawk and Gripping Beast will also be releasing rules for 2 new Swords for hire units, so we thought we’d start there.

The first sneak peek is left to no one else that the Saga Herald, Mike Hobbs.


Mike speaks...

Egil Skalagrimsson and the Flemish Mercenaries

Flemish Mercenaries

Flanders has always been an important area in Europe and stood on the crossroads between incursions from the Vikings to the North and the Normans to the South, during the Dark Ages it was famed for its spearmen and it is a unit of heavy warriors that the Swords for Hire card represent.

For 1pt you get a unit of 8 warriors with armour equal to any Hearthguard unit but due to this armour they move slower than other units. They also have a few other tweaks that make them standout from standard units and make them an interesting choice in any warband.

Defensively they are very strong and will help any faction weak on defensive abilities or in any scenario where you are forced to defend.

Egil Skalagrimsson

Egil Skalagrimsson was a well known Icelandic adventurer from the 10th Century, due to his bad temper he was banished and so headed to England to make his fortune.

The Swords for Hire unit includes Egil plus a choice of 3 or 7 Viking Hirdsmen (depending on how much you want to spend on the unit) and this unit has to fight as a single unit, it is available to any non Viking warband. What makes this unit standout is the fact it uses the Viking battleboard and generates its own Saga dice, add to this the fact that Egil is almost as powerful as a standard warlord. As you can see Egil is a fairly heavy hitter in the Swords for Hire group.

Tactically Egil takes a bit of getting used to as a player will have to use 2 battleboards during the game, but this is offset by having a character almost as powerful as a warlord on the table. This can also cause headaches for your opponent and may upset their plans for victory. As Egil can cost up to 3pts it’s a large investment in a standard game, however for sheer fun it’s often well worth it.

The only downside is a lack of defensive abilities but they work well with defensive factions like the Anglo-Danes and who wouldn’t want a unit of 8 heavily armoured Viking including a mini Warlord wandering around the table causing chaos